Laboratoire
Bernard Lamolie

Laboratoire
Bernard Lamolie

Traitement contre les Termites. Les Capricornes. Isolation.Humidité.

Frelons .Pigeons. Rats .Souris. Blattes. Fourmis.Punaises.Punaises de lit.Guêpes.Frelons.Moustiques.Pigeons!

Désinfection.Désinsectisation Dératisation.

14 AVENUE DES MONDAULTS

33270 FLOIRAC (PRES-BORDEAUX )

Gironde

Aquitaine


Tél. 05 56 31 68 20

Fax 05 56 20 45 16

Mail labolamolie@orange.fr


Site Web
http://www.laboratoire-lamolie.fr

Horaires

Bâtiment & Architecture Pratique & Services Vente Appartement Vente Immeuble de rapport Vente Maison ou Echoppe

Lundi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Mardi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Mercredi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Jeudi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Vendredi  8:00 à 12:00 
SamediFermé
DimancheFermé
 
Mentions légales
Php 5.4.45


La désinsectisation de l'habitat


Patrick Castanet Directeur du département 3 D Désinsectisation

05.56.31.68.20


Un renseignement,un devis!
Un simple clic:
                           ici:
Mail
: labolamolie@orange.fr

Plus d'un million d'espèces ont été nommées et décrites jusqu'à maintenant, et les entomologistes pensent qu'il en reste au moins autant à découvrir.

Qu'ils soient rampants, volants, sauteurs, gratteurs ou autres piqueurs, tous sont répertoriés à raison de plusieurs millions par habitant.

Les insectes représentent aujourd'hui 80% des espèces animales connues vivant sur notre planète, portant une lourde responsabilité dans la transmission des maladies.

Face à un tel fléau et à la menace qu'il représente, le LABORATOIRE LAMOLIE a mis au point des méthodes, des produits et des équipements qui permettent de réduire la grande prolifération de ces nuisibles, limitant ainsi chaque espèce dans les normes qui lui ont été imparties.



FOURMIS


Photo PATRICK CASTANETCafards,Blattes,Punaises du Lit,Frelons,Guépes,Pigeons,Moineaux,BordeauxLibourne,Saint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,Andernos,Lége Cap Ferret,



FOURMIS CHARPENTIERES


Photo PATRICK CASTANET Cafards,Blattes,Punaises du Lit,Frelons,Guépes,Pigeons,Moineaux,Bordeaux,Libourne,Saint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,Andernos,Lége Cap Ferret

Les fourmis charpentières mesurent entre 6 et 25 mm de longueur.

Les ouvrières mesurent habituellement entre 6 et 13 mm de longueur. Les individus reproducteurs se distinguent par leur taille, les mâles mesurant 9 à 10 mm de longueur, et les femelles, 12 à 25 mm. Le corps des fourmis est divisé en trois parties, soit la tête, le thorax et l'abdomen. Le thorax est réuni à l'abdomen par un étranglement prononcé. Les antennes sont coudées et divisées en plusieurs articulations. Les mâles et les femelles sont ailés au moment de l'accouplement, et leurs ailes antérieures sont beaucoup plus longues que leurs ailes postérieures. La fourmi bicolore est noir brunâtre foncé avec le thorax brun rougeâtre, tandis que la fourmi noire gâte-bois est uniformément noir brunâtre

.Toutes les fourmis subissent une métamorphose complète. Les nids peuvent donc contenir simultanément des oeufs, des larves, des nymphes et des adultes. Les fourmis charpentières forment de grandes colonies composées de plusieurs centaines d'ouvrières (femelles stériles), de plusieurs femelles et mâles reproducteurs et d'une ou de plusieurs reines. Les mâles sont présents dans la colonie seulement durant de brèves périodes et meurent peu après l'accouplement. Les femelles fécondées s'envolent à la recherche d'un site propice à la nidification en vue d'y fonder une nouvelle colonie. De nombreux oeufs sont pondus durant la saison chaude. En présence de conditions optimales, le cycle vital, de l'oeuf à l'adulte, est bouclé en 66 jours environ. Les ouvrières ont la charge de s'occuper des jeunes et d'approvisionner la colonie en nourriture. L'incursion d'une partie d'une colonie établie jusqu'à une structure avoisinante peut mener à l'établissement d'une colonie satellite de plus petite taille. Aux dires de certains spécialistes, ce comportement serait le principal mécanisme permettant aux fourmis charpentières d'envahir les habitations.

Les fourmis charpentières se nourrissent de matières végétales et animales. Les insectes et autres petits invertébrés et les exsudats sucrés produits par les pucerons et certains autres insectes constituent leurs principales sources de nourriture. Les protéines et aliments sucrés trouvés dans les maisons ou à proximité attirent les ouvrières à la recherche de nourriture. Elles consomment leur nourriture sur place et, de retour à la colonie, la régurgitent pour nourrir les larves en développement, les ouvrières ne participant pas à la quête de nourriture et la reine.

Quels dommages peuvent-elles causer ?

Les fourmis charpentières construisent leur nid en forant des galeries dans le bois. À l'extérieur, on peut en trouver dans les troncs d'arbres morts encore sur pied, les souches ou les grumes ou sous des troncs d'arbre gisants ou des pierres. Elles peuvent occasionnellement miner le bois sain, mais elles infestent habituellement les essences à bois mou comme le pin. Comme elles préfèrent le bois humide et carié, leur présence dans une habitation peut révéler un problème d'humidité ou de pourriture. Leurs galeries sont beaucoup plus longues que celles forées par les termites. Les fourmis charpentières ne mangent pas le bois et l'éjectent à l'extérieur de leurs galeries sous forme de sciures.

En plus de forer des galeries dans les boiseries, les escaliers, les seuils et les appuis de fenêtres en bois, les fourmis charpentières peuvent s'établir dans une habitation sans attaquer le bois de charpente et infester les espaces entre les murs, les greniers ou les portes creuses. On a même trouvé des nids derrière des livres dans des bibliothèques ou derrière des tiroirs de commode ou d'armoire et dans des panneaux isolants en polystyrène.




Photo PATRICK CASTANET Termites, Bordeaux,Libourne,Saint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,Andernos,Lége Cap Ferret