Laboratoire
Bernard Lamolie

Laboratoire
Bernard Lamolie

Traitement contre les Termites. Les Capricornes. Isolation.Humidité.

Frelons .Pigeons. Rats .Souris. Blattes. Fourmis.Punaises.Punaises de lit.Guêpes.Frelons.Moustiques.Pigeons!

Désinfection.Désinsectisation Dératisation.

14 AVENUE DES MONDAULTS

33270 FLOIRAC (PRES-BORDEAUX )

Gironde

Aquitaine


Tél. 05 56 31 68 20

Fax 05 56 20 45 16

Mail labolamolie@orange.fr


Site Web
http://www.laboratoire-lamolie.fr

Horaires

Bâtiment & Architecture Pratique & Services Vente Appartement Vente Immeuble de rapport Vente Maison ou Echoppe

Lundi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Mardi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Mercredi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Jeudi  8:00 à 12:0014:00 à 17:00
Vendredi  8:00 à 12:00 
SamediFermé
DimancheFermé
 
Mentions légales
Php 5.4.45



Frédéric . Costarramone Responsable Département Termites

05.56.31.68.20

Un renseignement,un devis!
Un simple clic:
                           ici:
Mail
: labolamolie@orange.fr



Les Termites


Un nid de termites,Bordeaux,Libourne,Photo Bernard Lamolie Termites, Bordeaux,Libourne,Créon,Saint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,AndeSaint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,Andernos,Lége Cap Ferret

Il existe dans le monde près de 2700 espèces de termites dont la grande majorité vit dans les régions chaudes, équatoriales ou tropicales.

Les termites sont des insectes sociaux qui vivent en colonie.

Celles-ci s'organisent autour de reproducteurs, d'ouvriers assurant les besoins alimentaires de la colonie et de soldats défendant la colonie.

Leur mode de développement se fait soit par essaimage (les insectes ailés fondant une nouvelle colonie), soit par bouturage (une centaine d'individus de la colonie pouvant donner naissance à une nouvelle colonie).

Les termites souterrains sont les plus communs: vivant en contact permanent avec le sol et une source d'humidité, ils cheminent dans le bâti au moyen de galeries–tunnels (ou cordonnets verticaux).

Les termites attaquent toutes les essences de bois à l'exception du duramen de quelques essences tropicales particulièrement denses.

Les dégâts au niveau du bois sont identifiés par la présence de lacunes toujours vides de vermoulure tapissées de concrétions.

 



LES SOLDATS


Photo Bernard Lamolie Termites, Bordeaux,Libourne,Photo Bernard Lamolie Termites, Bordeaux,Libourne,Créon,Saint André de Cubzac,Arcachon,Saint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,Andernos,Lége Cap Ferret

Les soldats:

Ils représentent environ 5 % de la population des termites. Ils assurent la défense de la société par deux techniques :




  • Défense physique grâce à leurs mandibules très acérées.

 

  • Défense chimique par la dispersion d'un venin insecticide, un mélange de molécules, qui détruit, repousse et intoxique leurs prédateurs. Ce venin est produit dans une glande située dans la tête, il se répand par un pore situé à l'avant.

 

Les soldats sont incapables de s'alimenter.
Ils n'ont pas d'yeux, mais ils repèrent leur environnement grâce aux perceptions chimiques qu'ils détectent par leurs antennes.

Ils sont donc capables de déceler la présence d'un intrus, ou même simplement la cassure du morceau de bois lorsque l'air entre à l'intérieur de la société.

Ils jouent un rôle essentiel dans la défense de la société, n’hésitant pas à sacrifier leur vie pour protéger la colonie contre d’éventuels prédateurs (des fourmis, le plus souvent).



LES OUVRIERS


Photo Bernard Lamolie Termites, Bordeaux,Libourne,Photo Bernard Lamolie Termites, Bordeaux,Libourne,Créon,Saint André de Cubzac,Arcachon,Saint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,Andernos,Lége Cap Ferret

Les ouvriers représentent la plus grosse quantité d'individus dans une société.












Ils ont un rôle essentiel :


  • Dans la construction , ils font des galeries dans le sol pour attaquer des morceaux de bois susceptibles de leur servir d'aliment pour ensuite y installer la termitière, car les termites ont cette particularité ils vivent à l'intérieur de leur aliment. En Europe, les dégâts qui sont causés dans les maisons sont dus à cette installation des espèces à l'intérieur des charpentes et du bois de construction.


  • Dans l’alimentation de la société , le bois est en partie prédigéré puis redistribué par un système de ”bouche-à-bouche” (la trophallaxie) : les ouvriers alimentent les soldats qui sont incapables de se nourrir par eux-mêmes ,leurs mandibules étant uniquement défensives ils alimentent également les reproducteurs et les très jeunes larves.

 

  • Dans le soin aux couvains ,ils s'occupent des œufs, ils les collectent auprès des reproducteurs, les installent dans une zone particulière et ils les soignent en les léchant.


  • Dans la défense de la société , chaque colonie ayant sa propre signature chimique, les ouvriers sont capables de se reconnaître entre eux par contact antennaire, ils peuvent également repérer d’éventuels intrus appartenant à d'autres sociétés ou d'autres espèces, ils jouent donc un rôle essentiel pour la défense de la colonie.



LES NEOTENIQUES


Photo Bernard Lamolie Termites, Bordeaux,Libourne,Photo Bernard Lamolie Termites, Bordeaux,Libourne,Créon,Saint André de Cubzac,Arcachon,Saint André de Cubzac,Arcachon,Sauveterre de Guyenne,Rauzan,Langon,Andernos,Lége Cap Ferret

Les néoténiques sont des ouvriers - donc de vieilles larves - qui acquièrent la faculté de se reproduire et qui se transforment morphologiquement (mâles et femelles).
Ils sont capables d'assurer la reproduction de l’espèce et de fonder une nouvelle colonie, lorsque le couple royal est trop éloigné de la zone ou a disparu.

En Europe,
c'est un moyen extrêmement important de reproduction de l'espèce.


Ces néoténiques se transforment, s'accouplent et sont capables de pondre à une vitesse qui est équivalente ou même supérieure à la ponte des individus ailés.


Dans une vieille société,
il y a énormément de néoténiques et le taux d'accroissement de la société devient très important : des centaines et des centaines d'oeufs sont pondus tous les jours par ces néoténiques.






LA REPRODUCTION

La reproduction :

Les termites se répandent de deux façons
dans les zones tempérées :

  • L'essaimage : les différentes espèces essaiment à des dates légèrement différentes, ce qui permet de les isoler.
    Reticulitermes santonensis essaime le premier, au printemps, suivi de Reticulitermes grassei et des différentes espèces qui lui sont proches.
    Le genre Kalotermes essaime généralement à l'automne.

  • Au cours de l'essaimage, les individus s'envolent ; dans les maisons, par exemple, on peut trouver des ailes, toutes identiques, répandues sur le sol. Selon la puissance des vents, les individus vont pouvoir se répandre à de longues distances, passer par-dessus les fleuves, éventuellement envahir des villes, etc…



  • Le bouturage : ici, ce sont les néoténiques qui assurent la reproduction. Lorsque la société s'accroît d'une façon importante, des galeries sont construites entre les pièces de bois, ou, par exemple, entre deux maisons, en suivant des critères olfactifs. Les colonies se dirigent vers le bois qui les attire, les ouvriers construisent des galeries pour s'y installer et ils envahissent un nouveau morceau de bois. Là, les phéromones inhibitrices des sexués reproducteurs n'ont plus d'effet : il n'y a plus d'inhibition pour la reproduction et des ouvriers se transforment en néoténiques capables de se reproduire.
    On peut également constater un système de bouturage où la société se répand comme un collier de perles : on trouvera ainsi, au fil des galeries, dans chaque pièce de bois importante, dans chaque maison, plusieurs dizaines, voire centaines de néoténiques qui se développent, muent et pondent, pour chaque femelle, plusieurs centaines d’oeufs.
    Une telle société s'accroît donc de façon considérable.